Nathalie Broizat

 

  • Nathalie Broizat dirige la compagnie Love Labo, en résidence à la Fondation des Etats-Unis à la Cité internationale universitaire de Paris. Chorégraphe, elle est est également interprète-performer pour le chorégraphe Marco Berrettini, en tournée européenne avec sa dernière création, iFeel3. Elle fera partie de la prochaine création : Body World Trip.

 

  • Après des études de sport-études en danse dès l’âge de 12 ans, elle débute une carrière de danseuse à Lyon en parallèle à ses études de Sociologie avec Sylvie Caillot-Luc. Puis, elle obtient une Licence en Arts du Spectacle à Paris VIII. Elle poursuit parallèlement ses recherches chorégraphiques et théâtrales et obtient en 2000 la bourse d’excellence Fulbright pour ses études chorégraphiques en analyse du mouvement à New York, où elle se spécialise sur l’utilisation des Efforts (l’attitude d’un individu envers les éléments de Poids, de Temps, d’Espace et d’Energie).

 

  • A New York, elle étudie tout d’abord à Columbia University, avant d’entrer à l’Institut Laban/Bartenieff for Movement Studies. Elle y passe 3 ans et reçoit après son diplôme un visa pour travailler en tant qu’artiste aux Etats-Unis.

 

  • Sa première création, Lightness 25, sera présentée à l’Université de Stettlment de New York en mai 2001. Nathalie Broizat se fait remarquer pour l’originalité de son écriture, porteuse de l’identité chorégraphique française. Plus tard, elle créé le solo Love 26 qu’elle jouera dans son propre lieu lors des séries « Home Theater » puis lors de nombreuses représentations à New York, Los Angeles, et Oxford/Mississippi. Elle joue dans des lieux mythiques de la scène Newyorkaise tels que Movement Research (Judson Church), Danspace Project (St March Church), la Dixon Place, Tixe sur Broadway, le théâtre Wax etc. Elle travaille également auprès de la chorégraphe Newyorkaise Mariangela Lopez et participe à plusieurs créations dont The smell of the tangerines. En 2002, elle créé Shape Love Project. La pièce sera présentée à de nombreuses reprises notamment à New York à l’espace Galapagos ainsi qu’au Cabaret Voltaire à Los Angeles. Nathalie Broizat est artiste invitée du département danse de l’Université du Mississippi avec lequel elle créé un partenariat pour des commandes chorégraphiques, des conférences et des ateliers (en 2003, 2006 et 2009).

 

  • En 2003, elle déménage à Los Angeles et elle devient membre de la compagnie Rachel Rosenthal (théâtre physique et expérimental) pendant plus de 6 ans en tant que performer. Nathalie Broizat travaille également pour d’autres metteurs en scène et chorégraphes de renommée internationale tels que Peter Wing Healey et Yo Smith. Elle crée en 2004 « Conversion Delusion Solo » pièce coproduite par la compagnie Rachel Rosenthal, qui sera programmée au Single File Festival de Chicago, une pièce inspirée des événements tragiques du 11 septembre 2001. La pièce sera nominée pour le « Lester Horton Award » de Los Angeles. La pièce est reçue avec beaucoup de succès et sera rejouée à plusieurs reprises à Los Angeles, à l’Espace DbD et à Highways Performance Space. Par ailleurs, elle créé de nombreuses courtes pièces qui seront présentées dans des lieux tels que Highways Performance Space, Redcat au Disney Concert Hall, le Fountain Theater, le Edgemar Center for the Arts, the Electric Lodge… La presse la décrira comme «a woman of substance, a body in full control and a brain that sears through the stereotypes (Eye Spy, Los Angeles)». Elle continue à se produire à New York et est engagé pour Outmigration en 2007, un spectacle multimédia présenté par Mariangela Lopez au Monkey Town qui se produit 2 fois par jour lors de 2 longues séries de représentations. En 2009, elle reçoit une commande du prestigieux Getty Center de Los Angeles pour chorégraphier une pièce lors d’une journée dédiée à la peinture française. En 2007, elle est invitée par le MOCA (Museum of Modern Arts) de Los Angeles pour créer une pièce dans le cadre de l’exposition The Art of Richard Tuttle and Poetics of the Handmade. En 2008, elle créé Chouchou pour la galerie d’art jFerrari à Los Angeles.

 

  • Nathalie Broizat est également régulièrement invitée en tant que chorégraphe à travailler auprès des acteurs atteints de troubles mentaux de la compagnie Cracked Eggs, dirigée par Linda Sibio. En parallèle à ses activités dans le spectacle vivant, elle travaille dans le cinéma en tant que comédienne pour Rick Elfman, Mich Medvedoff, Sandy Amerio, Nadja Marcin, et Francisco Lopez. Nathalie Broizat créé 2 pièces longues où elle y approfondit une écriture originale et singulière, à Highways Performance Space à Los Angeles :  Amour, where are you ?  pour 6 performers en 2008 et  Encore  créée en 2010 pour 5 performers et 4 musiciens.

 

  • De retour à Paris durant l’été 2010, elle remonte sa compagnie, et elle créé Love Labo #1, pour 10 comédiens au Théâtre des Enfants Terribles à Paris en septembre 2012, puis présente la maquette de son nouveau projet au Théâtre de Vanves en juin 2013. Elle travaille avec Anne Rebeschini sur un duo théâtral nommé HH dont la première a eu lieu au Grenier Théâtre de Toulouse, actuellement en diffusion. Elle dirige de nombreux ateliers auprès d’écoles de commerce, de comédiens, de danseurs et d’amateurs.

 

  • En février 2015, la compagnie Love Labo devient résidente de la Fondation des Etats-Unis. Elle y développe les DbD Workshops, un workshop de théâtre expérimental créé par Rachel Rosenthal dont elle a hérité.  Le travail de la compagnie ne cesse de croître avec les DbD en entreprises et le projet Instant T, création 2017.